The Gloved One

Alors que le temps des scopitones n'était finalement pas si loin, une météorite est venue catapulter notre univers musical dans une dimension artistique-planétaire jamais égalée depuis.

   Cette météorite s'appelait Michael JACKSON. Il nous fit découvir son titre "Billie Jean", qui lui inspira les plus fameux de ses pas de danse ; ainsi que son clip Thriller. Si l'on restitue l'événement dans son époque, ce fut une véritable révolution. Par ce mini-film Michael Jackson fut le précurseur d'un genre nouveau.

   On ne peut reconnaître en Michael JACKSON qu'un véritable génie dans le domaine de la danse, de la chorégraphie et du spectable. Il nous a transmis l'héritage de ses artistes fétiches : Fred Astaire, James Brown, Bob Fosse, Le Mime Marceau, Charlie Chaplin et nous laisse le sien pour certainement bien des générations à venir.

   Toute sa vie, depuis son enfance, a été entièrement vouée à sa carrière et à ses fans. Autant d'abnégations ont fait de lui une véritable icône vivante, adulée par un public toujours fidèle, reconnue par ses pairs. Ce résultat n'eut été possible sans également un grand professionnalisme. Auteur-compositeur-interprète, acteur, réalisateur, il nous a laissé de nombreux messages de paix et de respect.

   Michael JACKSON était je crois aussi, un homme-enfant, profondément humain et généreux, beaucoup trop sensible pour affronter un monde aussi hostile, voir haineux quand il a trouvé sa proie, ne cherchant qu'à assouvir ses convoitises. Les critiques les plus abjectes, dignes d'une bande de charognards plus redoutable qu'un attroupement de vieux dindons, l'ont marqué irrémédiablement. Jeune prince prodigieux, devenu roi tant son talent était grand, il a finalement quitté ce monde tragiquement et brutalement, à bout de force physiquement et moralement tant il a été lynché par l'opinion publique sous couvert de médias trop souvent assassines, directement ou indirectement.

A l'annonce de sa disparition, j'ai pensé à la Princesse Lady Diana. Deux destins dont l'issue aurait pu être évitée.

 

Peut-être auront-ils trouvé ...

 

Un éden sans spéculations, ni allégations ni diffamations.

Un éden où s’émouvoir de la candeur jusqu’à s’y confondre n‘est pas un crime.

Un éden où nul n’a besoin d’être prophète pour être suivi à vouloir guérir le monde.

Un éden où chacun est respecté et aimé pour ce qu’il est et non pas pour ce que l’on voudrait qu’il soit. 

Un éden où chacun, du plus petit au plus grand, est beau parce qu’il se sait écouté et donc compris. 

Un éden de toutes les couleurs, sans barrière ni frontière.

Un éden suffisamment loin pour paraître invisible à nos yeux sauf pour ceux qui savent regarder avec le cœur. 

 

Un NEVERLAND d’amour tout simplement.

 

Fondations et oeuvres caritatives Michael JACKSON :

 

  • 1984 : Michael Jackson Burn Center – centre pour les grands brulés

  • 1985 : We are the World – contre la faim en Ethiopie

  • 1986 : Michael Jackson UNCF Endoved Scolarship Fund – bourses aux élèves de minorités ethnique noire et soutien financier à certaines universités.

  • 1988 : Man in the Mirror – appel à la paix, à l'amour et contre la pauvreté

  • 1990 : Gone Too Soon – en hommage à Ryan White, victime du Sida

  • 1992 : Fondation Heal the World – contre la famine, les abus sexuels sur enfants, les maladies infantiles

  • 1995 : Earth Song – contre la destruction de l'environnement

  • 2003 : What More Can I Give – pour les victimes des attentats du 11 septembre 

 

Michael JACKSON a également soutenu 39 autres oeuvres caritatives.

  

 

 

Je vous invite également à revoir la Vidéo "Man in the Mirror", plus dure mais tout aussi criante de vérité.

 

MLD

Déposé le 25 juin 2012

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×