Confessions

 

De bavardages stériles

En débats bien futiles,

Nos innombrables malentendus

Ont la langue bien pendue,

Et me laissent souvent sans voix.

J'avoue ne pas toujours comprendre

Ce qu'on attend vraiment de moi.

 

Tantôt ballottée, prudence,

Puis bousculée, méfiance,

Si malhabile et si fragile,

Je tourne en rond sans mon fil

Mais ne peut rester de glace.

J'avoue ne pas toujours comprendre

Ni savoir où est ma place.

 

De désirs indescriptibles

En appels inaudibles,

Pour goûter la saveur subtile

De mon monde invisible ,

J'ai dû taire mes convictions.

J'avoue ne pas comprendre

Le pourquoi de ces contorsions.

 

Quand ma folie se fait douce

Et que je rêve en douce,

Est ce moi ou eux que je quitte ?

Dans ma fuite, j'évite

Les trop pensants mal avisés.

Et aux gens « bien comme il faut »

J'avoue ne pas être bien née.

 

 

Confessions ou déraisons va savoir.

Qui a tort ou raison « j'veux pas savoir ».

Je veux juste pouvoir me blottir

Dans mes silences et écrire.

 

 

 

MLD

Déposé le 20 mars 2011

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (8)

1. sabine (site web) 27/11/2013

Je ne m'en lasse pas... doux reflet de ma pensée

2. Sandra Dulier (site web) 18/12/2012

Moi aussi j'aime ces silences...

3. marielinetitredelay (site web) 29/04/2012

Merci Lilas pour ton message très compréhensif. Amitié à toi aussi.

4. Lilas 27/04/2012

celui celle qui ne comprend paston silence narrivera jamais a comprendre tes mots toutes mon amitie

5. Brahim (site web) 27/03/2012

"Se blottir dans les silences et écrire" : Merci Marie, pour ce beau tableau, en même temps un poème qui en dit long ...en très peu de mots ! Heureux de reprendre le contact. Amitiés. Pedagotec.

6. Marie-Line 09/06/2011

Bonjour Brahim,

Votre message m'a beaucoup touché. Je vous en remercie très sincèrement. Votre visite dans mon humble cuisine aura été celle d'un hôte de marque. Vous y serez toujours le bienvenu.

N'ayant pas eu de lien sur votre prénom, n'hésitez pas à me communiquer les coordonnées de votre site : vous m'avez mis l'eau à la bouche.

Je vous rejoins pour les " âmes bien nées " J'ai bien peur qu'avec le recul un profond malaise s'installe ; tant que le fait que nous soyons sur un grand échiquier, dont les règles sont systématiquement truquées, se fait de plus en plus criant de mépris.

Très bonne journée.
Amitiés
Marie-Line

7. Brahim (site web) 07/06/2011

Je passais devant votre site qui m'a offert l'hospitalité dont je vous remercie.Je suis fin gourmet, plutôt que boulimique. Aussi, ai-je dégusté vos "confessions" qui demeurent délicieuses à plus d'un titre : beaucoup de sincérité sortant d'un coeur qui écrit. Ce poème, dans sa simplicité, est merveilleux.

Quant aux"âmes bien nées", avec tous les scandales qu'on entend tous les jours, pensez-vous que ce soit enviable ? Amitiés Brahim

8. pierre-jean 28/03/2011

Bonjour Marie-Line,

Bien pensé ! Tout à fait vous, je crois... Je prendrai bientôt le temps de vous écrire, bavard que je suis !
Toutes mon amitié

PJ

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×