La nuit

 

La nuit j'entends vos silences,

Mes mots y semblent moins gris.

Je connais trop vos exigences,

Illusions mal assorties,

Qui me font battre de l'aile

Comme un oiseau sorti du nid.

  

La nuit j'écoute vos repos,

Mes rêves vont s'éveiller.

 Je connais bien trop mes idéaux,

Déraisons inexpliquées,

Qui me font toujours contourner

Ce que je voudrais partager.

  

La nuit j'entends le tintement

Du temps qui s'est écoulé,

Et qui me rappelle à mes tourments.

Confessions inavouées,

Qui attendront une autre nuit,

Comme un oubli vite excusé.

  

 

Mais parfois aussi

La nuit je tisse ma toile.

Je suis loin d'ici.

Pour toi ma Muse, moi l'impie

Je me dévoile

Et tourbillonne aux quatre vents

De l'infiniment petit.

  

 

MLD

Déposé le 13 novembre 2010

 

 

 

 

8 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (7)

1. Chalya (site web) 02/07/2013

Magnifique Marie-Line !!!
Merci de nous faire partager tes vers ! bises

2. marielinedelay (site web) 02/07/2013

Bonjour Chalya,

Merci beaucoup de ta visite. Je suis très honorée de ton commentaire.
Venant d'une Artiste aussi confirmée que toi je suis touchée.
J'espère que la suite te plaira autant.

Excellente continuation à toi en attendant des nouvelles de ton exposition.
Au plaisir de l'Art.
Bises
Marie-Line

3. Lilas 02/05/2012

je me suis reconnecter quelque instants pour une nuit sans someil. Nuit blanche ou noire .Nuit de peine ,de larme .Nuit de bonheur,jen profite pour te dire que entre les etoiles jouvre encore les portes de mes reves un moment de petit bonheurde tendresse un plaisir unique.......... àconserver au chaud ....pour les jours du grand froid .Joli tissage!Mrieline

4. marielinetitredelay (site web) 05/05/2012

Chère Lilas, (...) Nuit blanche ou noire (...) voilà les premières notes d'une jolie partition que tu nous offres. Amitié Marie-Line.

5. kahina 25/04/2012

jai decouvert ce poeme et jai emmediatement ete touche par sa simplicite de profondeur et dinspiration la nuit cest toute ma vie je reve je vais loin tres loin voir avec les yeux de lenfant et semerveller merci marie_line

6. marielinetitredelay (site web) 29/04/2012

Merci Kahina, la Nuit est loin d'être un moment de solitude, nous sommes si nombreux à nous y retrouver. Elle est le velours noir de nos âmes parfois fatiguées.

7. pierre-Jean Baranger 12/01/2011

Merci encore ! J'imagine ce poème avec le 1er prélude de Bach ou "la nuit" de Rameau...

Toutes mes amitiés. Au bonheur de vous lire.

Pierre-Jean

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site