Et si l'automne m'était conté

 

A la table du café, elle regarde par la fenêtre les passants déambuler sous la pluie d'automne.


  Elle guette sur leurs visages une expression, espérant qu'elle puisse être une réponse à la question quelle se pose si souvent : "sommes nous là par obligation ou par conviction ?" Avec ce temps pluvieux, les gens se hâtent tête baissée. Elle, elle aime offrir son visage à la pluie ! Puisque ce jour ne lui dira rien, elle préfère reprendre sa plume. Elle aime écrire en ces lieux où les solitudes se partagent.

  Une goutte de pluie dessine un serpentin sur la vitre, lui rappelle son premier chagrin d'amour. Elle avait seize ans, c'était au printemps de sa vie. D'autres printemps, d'autres chagrins ont suivi. Qu'elle est cette folie, infime sur l'échelle du temps, qui l'a catapultée dans l'automne de sa vie ? Comment a t-elle pu arriver si vite au croisement de son existence, comme plantée là au milieu de la clairière de ses envies. ? Quel chemin a t-elle parcouru sur l'échelle de ses possibles ? Il lui semble avoir encore tant à découvrir, à désirer, avant qu'un jour elle ne soit comme cette feuille d'automne qui se balance doucement avant de se poser sans bruit sur un sol humide.

 

Quand d'autres automnes se conteront, même sans elle, sachons voir au delà du brouillard que la vie reste un cadeau inespéré.

 

 

Atelier Francophone d'Ecriture de Sandra DULIER - Auteure -

 

MLD

Déposé le 03 août 2015

 

9 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. Marie-Line DELAY (site web) 15/08/2015

Cher Brahim,

Merci beaucoup de venir aussi souvent dans mon petit jardin.

... Je pense que ce cadeau nous ait offert aussi pour offrir à notre tour le "bien vivre ensemble". Au moins faisons de notre mieux. Nos échanges m'ont montré que nous sommes sur le même chemin.

Au plaisir de te lire
Avec toute mon Amitié
Marie-Line

2. Brahim (site web) 14/08/2015

Oui, chère amie, "la vie est un cadeau inespéré" surtout si les années offertes par celui qui est au ciel sont de bonne qualité... Car, comme pour le reste, que vaut une grande quantité si elle est de mauvaise qualité ?

Merci, chère amie, pour ce généreux partage fort édifiant !

Avec toute mon amitié.

Brahim.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×