Le Bois du Leu

Le destin particulier de deux femmes et d'un village.

Nouvelle inspirée librement d'une histoire vraie.

(à découvrir en cliquant sur la couverture ci-dessous).

3 3 le bois du leu couverture recto photo

(temps de lecture : 30 minutes)

 

MLD

Déposé le 20 décembre 2016

 

 

20 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Sandra Dulier (site web) 07/01/2017

Bonjour Marie-Line,

Votre récit m'a beaucoup touchée. J'ai des racines houillères et vit près de Charleroi, en Belgique, ancien bassin minier.

J'ignorais le destin de ce village et de ses déracinés. Les archives donnent à votre récit un supplément de mémoire.

J'ai envie de vous dire : "Ecrivez encore, offrez-nous d'autres récits." J'ai ressenti dans cette écriture un geste d'amitié, de témoignage et votre sensibilité solidaire que je connais à travers votre blog.

En vous lisant, j'ai pensé aussi à un village de ma région qui fut évacué pour construire les barrages de l'Eau-d'Heure... Je pense que votre récit peut être écho pour d'autres déracinés suite à une catastrophe, un changement de cadastre (je pense aux zones inondables) ou l'aménagement d'autoroutes, par exemple.

Je vous dis merci pour cette émouvante lecture. Le Bois du Leu restera dans mon cœur.

2. marielinedelay (site web) 07/01/2017

Bonjour Sandra,

Merci beaucoup pour l'intérêt que vous portez au "Bois du Leu" et votre soutien constant à mes écrits.

Dans tous les bassins miniers on retrouve les traces d'une formidable solidarité entre les personnes. J'en parle également dans mon texte "Présentation"

http://marielinedelay.e-monsite.com/pages/qui-suis-je/presentation.html

Je suis heureuse de partager avec vous ces mêmes origines, en plus de l'Amour des Mots.

Comme vous, une Amie Auteure a fait référence au Jura, région qu'elle connait bien. La création du barrage du Vouglans a entraîné la destruction du village du Bourget, des hameaux de Brillat, Bellecin, et Généria (au total 150 habitants). La Chartreuse de Vaucluse, ancienne abbaye construite par des moines chartreux au 12e siècle, se trouvait également dans la vallée. La chartreuse repose au fond du lac du Vouglans. Seul, le portail a été entièrement démonté et déplacé.

De mémoire un village de Lorraine (il me semble) a connu le même sort que le Bois du Leu.

Avec toute mon Amitié
Au plaisir de votre belle Plume Funambule.
Marie-Line

3. Caroline Yamamoto 29/12/2016

Bonjour Marie-Line,

Bravo pour ce récit qui nous fait voyager à travers le siècle dernier, à l'époque de l'exploitation des mines. J'ai une amie dont le père de famille polonaise a travaillé à Blanzy. Tu écris bien, c'est très agréable de te lire. Continue c'est génial ! bises
Caroline

4. marielinedelay (site web) 29/12/2016

Bonjour Caroline,

Un grand grand MERCI pour ton commentaire. Un tel encouragement ne m'invite qu'à continuer.

Peut-être ton amie de Blanzy aurait-elle l'occasion de lire le "Bois du Leu" par ton intermédiaire ?
Tu as dû deviner que Leszek était lui aussi polonais.

J'espère que tout va bien à Musashino.
J'ai trouvé très joli votre sapin de Noël japonais.

Il m'arrive de relire ton poème "40 ans" que j'apprécie particulièrement, ainsi que "TOKYO Baie".

Avec tout mon Amitié
Bises bourguignonnes !
Marie-Line

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site